National Academies Press: OpenBook

Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program (2020)

Chapter: Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda

« Previous: Incamake
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 61
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 62
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 63
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 64
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 65
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 66
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 67
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 68
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 69
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 70
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 71
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 72
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 73
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 74
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 75
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 76
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 77
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 78
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 79
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 80
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 81
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 82
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 83
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 84
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 85
Suggested Citation:"Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au Human Resources for Health Program du Rwanda." National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. doi: 10.17226/25818.
×
Page 86

Below is the uncorrected machine-read text of this chapter, intended to provide our own search engines and external engines with highly rich, chapter-representative searchable text of each book. Because it is UNCORRECTED material, please consider the following text as a useful but insufficient proxy for the authoritative book pages.

Évaluation de la contribution du PEPFAR (2012-2017) au HUMAN RESOURCES FOR HEALTH PROGRAM DU RWANDA Comité d'évaluation sur le renforcement des ressources humaines pour la capacité en matière de santé en République du Rwanda à travers le Plan d'Urgence Présidentiel de Lutte contre le SIDA (PEPFAR) Conseil sur la santé mondiale Division santé et médecine Rapport d'étude de consensus de

THE NATIONAL ACADEMIES PRESS 500 Fifth Street, NW, Washington, DC 20001 Cette activité a été financée par un contrat entre l'Académie nationale des sciences et les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies. Tout(e) opinion, résultat, conclusion ou recommandation exprimé(e) dans la présente pu- blication ne reflète pas nécessairement les avis d'une organisation ou d'une agence ayant financé le projet. International Standard Book Number-13:  978-0-309-67205-4 International Standard Book Number-10:  0-309-67205-8 Digital Object Identifier:  https://doi.org/10.17226/25687 Des exemplaires supplémentaires de ce résumé sont disponibles en quantités limitées auprès de la Health and Medicine Division, 500 Fifth Street, NW, Washington, DC 20001. Des exemplaires de Evaluation of PEPFAR’s Contribution (2012–2017) to Rwan- da’s Human Resources for Health Program, de laquelle ce résumé a été extrait, sont disponibles à la vente auprès de la National Academies Press, 500 Fifth Street, NW, Keck 360, Washington, DC 20001; (800) 624-6242 ou (202) 334-3313; http:// www.nap.edu. Copyright 2020 par la National Academy of Sciences. Tous droits réservés. Imprimé aux États-Unis d'Amérique Citation suggérée : National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. 2020. Evaluation of PEPFAR’s contribution (2012–2017) to Rwanda’s Human Resources for Health Program. Washington, DC: The National Academies Press. https://doi.org/10.17226/25687.

La National Academy of Sciences a été fondée, en 1863 par une loi du Congrès signée par le Président Lincoln, en tant qu’institution privée non gouvernementale, afin de conseiller la nation sur les questions relatives à la science et la technologie. Les membres sont élus par leurs pairs pour leurs contributions exceptionnelles à la recherche. Le Dr. Marcia McNutt en est la Présidente. La National Academy of Engineering a été fondée en 1964 sous la charte de la National Academy of Sciences, afin d'apporter des conseils à la nation via les pratiques d'ingénierie. Les membres sont élus par leurs pairs pour leurs contributions extraordinaires à l'ingénierie. Le Dr. John L. Anderson en est le Président. La National Academy of Medicine (anciennement Institute of Medicine) a été fondée en 1970 sous la charte de la National Academy of Sciences, afin de conseiller la nation sur les questions médicales et sanitaires. Les membres sont élus par leurs pairs pour leurs contributions distinguées à la médecine et à la santé. Le Dr. Victor J. Dzau en est le Président. Les trois académies collaborent en tant que National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine pour fournir à la nation une analyse et des conseils objectifs et indépendants et conduire d'autres activités permettant de résoudre des problèmes complexes et d'informer des décisions de politiques publiques. Les académies nationales encouragent également l'éducation et la recherche, reconnaissent les contributions exceptionnelles à la connaissance et accroissent la compréhension du public en matières de science, d'ingénierie et de médecine. Apprenez-en plus sur les National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine à l'adresse www.nationalacademies.org.

Les rapports d'études de consensus publiés par les National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine documentent le consensus basé sur des faits concernant l'énoncé de tâche de l'étude par un comité de rédaction composé d'experts. Typiquement, les rapports contiennent des résultats, des conclusions et des recommandations basées sur les informations rassemblées par le comité et les délibérations du comité. Chaque rapport a été soumis à un processus rigoureux et indépendant de révision par des pairs et il représente la position des académies nationales sur l'énoncé de la tâche. Les procédures publiées dans les National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine relatent les présentations et les discussions d'un atelier, d'un congrès ou de tout autre événement organisé par les académies nationales. Les déclarations et opinions contenues dans les procédures sont celles des partici- pants et ne sont pas avalisées par d'autres participants, le comité de planifica- tion ou les académies nationales. Pour avoir des informations sur les autres produits et activités des Académies nationales, veuillez visiter www.nationalacademies.org/about/whatwedo.

COMITÉ D'ÉVALUATION SUR LE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POUR LA CAPACITÉ EN MATIÈRE DE SANTÉ EN RÉPUBLIQUE DU RWANDA À TRAVERS LE PLAN D'URGENCE PRÉSIDENTIEL DE LUTTE CONTRE LE SIDA (PEPFAR) ANN E. KURTH (Présidente), Linda Koch Lorimer Professeure et Doyenne, Yale School of Nursing TILL BÄRNIGHAUSEN, Alexander von Humboldt University Professeur et Directeur, Heidelberg Institute of Global Health, Université d'Heidelberg, Allemagne ; Professeur adjoint de santé mondiale, Harvard T.H. Chan School of Public Health ERAN BENDAVID, Professeur associé de médecine, Stanford University CARLA CASTILLO-LABORDE, Professeure assistante, Centro de Epidemiología y Políticas de Salud, Facultad de Medicina Clínica Alemana, Universidad del Desarrollo, Santiago, Chili ELVIN H. GENG, Professeur de médecine, service des maladies infectieuses, et Directeur du Center for Dissemination and Implementation à l'Institute for Public Health, Washington University de St. Louis FASTONE M. GOMA, Doyen et Professeur associé, University of Zambia School of Medicine, Lusaka, Zambie LAURA HOEMEKE, Consultante sur les politiques de santé mondiale ; Professeure adjointe, Gillings School of Global Public Health, University of North Carolina à Chapel Hill ANGELINA KAKOOZA-MWESIGE, Chargée d'enseignement sénior et neuropédiatre, Department of Pediatrics and Child Health, Makerere University College of Health Sciences, Kampala, Ouganda EMMANUEL B. K. LUYIRIKA, Directeur exécutif, African Palliative Care Association, Kampala, Ouganda MOSA MOSHABELA, Doyen et Directeur, School of Nursing and Public Health, University of KwaZulu-Natal, Durban, Afrique du Sud DENIS NASH, Professeur émérite et Directeur exécutif, CUNY Institute for Implementation Science in Population Health, City University of New York Graduate School of Public Health and Health Policy CHARLES OK PANNENBORG, Conseiller en chef de santé à la retraite et expert scientifique en santé, The World Bank Group DEREK J. SLOAN, Chargé d'enseignement clinique sénior et Consultant infectiologue, University of St. Andrews, Écosse SHEILA D. TLOU, Présidente, Global HIV Prevention Coalition ; ancienne directrice du Regional Support Team for Eastern and Southern Africa, ONUSIDA (jusqu'à mai 2019) v

Personnel de l'étude SUSAN F. E. MILNER, Directrice de l'étude CECILIA MUNDACA SHAH, Cadre supérieure du programme (jusqu'à décembre 2018) KATYE M. MAGEE, Préposée au programme (jusqu'à février 2019) EMMA FINE, Préposée au programme (depuis mai 2019) T. ANH TRAN, Associée à la recherche (jusqu'en mars 2020) ZARIA FYFFE, Assistante sénior du programme (depuis mars 2020) MICHELLE KVALSUND, Membre, National Academy of Medicine, médecin ostéopathe JULIE A. PAVLIN, Directrice principale, Board on Global Health Consultante BRIDGET B. KELLY, Consultante principale, Burke Kelly Consulting Équipe de consultants EnCompass LLC SARAH SMITH LUNSFORD, Cheffe d'équipe et spécialiste sénior de l'évaluation SIMON HILTEBEITEL, Spécialiste du suivi et de l'évaluation II KELSEY SIMMONS, Spécialiste de l'évaluation II AMY BHOPAL, Associée aux projets spéciaux REBECCA K. CATHCART, Consultante basée au Rwanda SYLVESTRE MUSENGIMANA, Consultant basé au Rwanda vi

Réviseurs Ce Rapport d'études de consensus a été révisé en tant que brouillon par des personnes sélectionnées pour leurs perspectives diverses et leur exper- tise technique. L'objectif de cette révision indépendante est de fournir des commentaires honnêtes et critiques qui aideront les National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine à rendre complet autant que possible chaque rapport publié et à garantir qu'il se conforme aux normes institu- tionnelles de qualité, d'objectivité, de faits et de réceptivité à la charge de l'étude. Les commentaires de la révision et l'ébauche du manuscrit restent confidentiels, afin de protéger l'intégrité du processus de délibération. Nous remercions les personnes suivantes pour la révision de ce rapport : PAULIN BASINGA, Bill & Melinda Gates Foundation MOLLY COOKE, University of California, San Francisco SUNDEEP K. GUPTA, Partners in Hope, Malawi WILLIAM HOLZEMER, Rutgers University RICHARD MARLINK, Rutgers Global Health Institute SANGEETA MOOKHERJI, The George Washington University KHAMA ROGO, Banque mondiale KIMBERLY A. SCOTT, Virginia Department of Health JEAN N. UTUMATWISHIMA, Rwamagana Provincial Hospital Bien que les réviseurs listés ci-dessus aient fourni de nombreux com- mentaires et suggestions constructifs, on ne leur a pas demandé d'approuver les conclusions ou recommandations du présent rapport et ils n'ont pas vu non plus l'ébauche finale avant sa publication. La révision de ce rapport a vii

viii RÉVISEURS été supervisée par KRISTINE M. GEBBIE, Flinders University School of Nursing and Midwifery, et ANN M. ARVIN, Stanford University School of Medicine. Elles étaient chargées d'assurer une révision indépendante de ce rapport, en conformité avec les standards des académies nationales, et la prise en compte attentive de tous les commentaires da la révision. La responsabilité du contenu final est entièrement à la discrétion du comité de rédaction et des académies nationales.

Avant-propos Le monde a besoin de plus d’agents de santé. Le besoin est criant dans les pays à faibles revenus, les plus touchés par le VIH, dont l'Afrique sub- saharienne. Avec 11 pour cent de la population mondiale, 24 pour cent de la charge mondiale liée aux maladies, et plus de 70 pour cent de prévalence du VIH,1 mais seulement 3 pour cent du personnel sanitaire mondial, cette région attend des innovations et des investissements pour améliorer les ressources humaines dans le secteur de la santé (RHS).2 Dans ce contexte, le HRH Program au Rwanda a constitué une expérience importante à partir d'un ensemble de circonstances unique ; un besoin de reconstruction post-génocide, une progression impressionnante dans le traitement des indi- cateurs de base liés au VIH, et un gouvernement engagé dans l'amélioration de la santé des Rwandais par la mise en place d'un système de santé plus fort et plus autonome. Le Plan d'Urgence Présidentiel de Lutte contre le SIDA (PEPFAR) et son leadership au sein de l'Office du Coordinateur de U.S. Global AIDS ont pour mission de remédier au problème du VIH, et le Gouvernement du Rwanda est engagé dans l'amélioration de la santé de toute sa population. Ces objectifs peuvent paraître contradictoires ; une focalisation verticale sur 1  Kharsany, A. B. M. et Q. A. Karim. 2016. HIV infection and AIDS in sub-Saharan Africa: Current status, challenges and opportunities. Open AIDS 10. 2     IFC (Société Financière Internationale). 2019. Sub-Saharan Africa: Health and education. https://www.ifc.org/wps/wcm/connect/REGION__EXT_Content/IFC_External_Cor- porate_Site/Sub-Saharan+Africa/Priorities/Health+and+Education (consulté le 6 novembre 2019). ix

x AVANT-PROPOS une seule maladie et une approche horizontale de mise en place d'un sys- tème de santé capable de répondre aux besoins de santé primaires de tous les citoyens. Le débat sur un programme vertical versus horizontal perdure ; toutefois, compte tenu de la charge croissante des maladies non transmis- sibles (représentant 71 pour cent de la mortalité mondiale)3 et de l'évolution de la gestion du VIH comme modèle de soins chronique avec des comor- bidités multiples, la convergence peut augmenter. Dans ce contexte, nous devons admirer la créativité du PEPFAR et du Gouvernement du Rwanda dans leur collaboration pour le lancement de ce programme unique. L'expérience du HRH Program au Rwanda compte parmi celles dont nous pensons pouvoir tirer des leçons pertinentes en termes de conception et de mise en œuvre du renforcement des capacités du personnel qui fait avancer, à la fois dans la prévention et la prise en charge du VIH et dans la réalisation d'un accès aux soins et d'une couverture santé universels. De nombreux pays et collaborations peuvent tirer une leçon de la manière dont le HRH Program a été conçu, exécuté et évalué. Ces leçons arrivent à point nommé étant donné l'engagement décidé lors de la première réunion de haut niveau aux Nations Unies sur la couverture santé universelle (CSU) le 23 septembre 2019, qui a pris acte de la pénurie substantielle de travail- leurs dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire et le « besoin de former, augmenter et retenir une main-d'œuvre qualifiée dans le secteur de la santé », en particulier « des infirmières, des sages-femmes et des agents de santé communautaires. »4  La première leçon à tirer du HRH Program au Rwanda est peut-être sa portée limitée dans le temps, qui a été tronqué par une réduction du fi- nancement du PEPFAR de 2 ans. La conception originale d'un programme élaboré sur moins de dix ans était elle-même visiblement trop brève pour obtenir des cohortes d'experts cliniciens qui auraient pu être formés, pra- tiquer et avoir un effet sur les soins, et former à leur tour la génération suivante de cliniciens. Une autre leçon clé est que le degré de changement structurel requis pour des gains durables dans la capacité institutionnelle pour la formation des professionnels de santé a été sous-estimé. De même, la formation des enseignants pour prendre en charge ce travail à l'Université du Rwanda n’a pas été aussi ancrée qu'elle aurait pu l'être dans un enga- gement de partenariat. Étant donnée la mission verticale du PEPFAR, l'objectif de savoir si le 3  OMS (Organisation mondiale de la Santé). 2018. Maladies non transmissibles. https:// www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/noncommunicable-diseases (consulté le 6 no- vembre 2019). 4  Nations Unies. 2019. Déclaration politique issue de la réunion de haut niveau sur la couverture sanitaire universelle : « Couverture sanitaire universelle : œuvrer ensemble pour un monde en meilleure santé. » New York : Nations Unies. https://undocs.org/fr/A/RES/74/2 (consulté le 28 janvier 2020).

AVANT-PROPOS xi financement du HRH Program a eu un impact positif pour les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) est logique. En tant que comité, nous avons beaucoup réfléchi sur comment tenter de répondre à cette question en tant qu'évaluation globale, étant donné le manque de données de référence et en séries chronologiques, la période trop brève du travail financé et les défis consistant à naviguer entre une focalisation verticale sur les résultats dans la lutte contre le VIH et un programme plus horizontal d'édification de la nation, avec le perfectionnement des personnels de santé. La conclusion finale du comité a été qu’il serait impossible de déterminer une attribution. Mais, étant donné l'épidémie persistante de VIH en Afrique subsaharienne, ainsi que la question de savoir comment parvenir au mieux à la CSU dans le monde entier, cette évaluation a été l'occasion de souligner l'importance des RHS et comment elles peuvent affecter non seulement la santé des PVVIH, mais aussi et surtout celle de chacun. L'étude a été réalisée sur un temps relativement court, mais avec réflec- tion et méthodologie approfondies. Étant donné notre engagement à tirer autant de leçons que possible, malgré les limitations causées par les cir- constances de ce programme et de cette évaluation, le comité propose non seulement des conclusions sur ce programme, mais aussi des suggestions pour la conception de futures initiatives similaires, de telle façon qu'elles permettent d'en tirer plus de leçons suite à l'innovation. Nous sommes très reconnaissants du travail du personnel, des consul- tants et des membres du comité dévoués, et surtout envers les représentants du Gouvernement du Rwanda et les employés de l'université, les ensei- gnants qui ont participé via des institutions partenaires américaines, et d'autres à travers le pays qui ont participé à cette évaluation. Nous invitons le lecteur à envisager des manières d'appliquer les leçons apprises à son propre travail, afin d'améliorer la santé des personnes et des populations. Ann E. Kurth, Présidente Comité d'évaluation sur le renforcement des ressources humaines pour la capacité en matière de santé en République du Rwanda à travers le Plan d'Urgence Présidentiel de Lutte contre le SIDA (PEPFAR)

Remerciements Ce rapport d'étude de consensus et d’évaluation du programme n'aurait pas été possible sans les précieuses contributions de nombreuses personnes. Avant tout, le comité, les consultants et le personnel de l'étude souhaitent exprimer leur sincère reconnaissance aux 87 participants anonymes qui ont généreusement donné de leur temps pour faire part de leurs réflexions lors des entretiens qualitatifs de l'étude. Nous souhaitons également remercier sincèrement les intervenants mentionnés à l'annexe B et d’autres participants aux sessions publiques du comité à Washington, DC et à Kigali, Rwanda, pour leur temps et leur volonté de partager avec nous leurs perspectives variées. De plus, nous sommes reconnaissants au Dr. Khama Rogo et au Dr. Daniel Yumbya d'avoir donné leur vision et leurs conseils sur les systèmes de formation des professionnels de santé et sur les procédures d'accréditation en Afrique de l'Est. Nous sommes profondément reconnaissants envers la direction et le personnel du Ministère de la Santé du Rwanda, du Centre biomédical du Rwanda, de l'Université du Rwanda, de l'Association médicale rwandaise et du Conseil National des Infirmirères, des Infirmiers et des Sages-femmes, qui nous ont fourni les données présentées dans cette étude, et pour leur contribution et leur coopération de qualité. Sans l'aide et l'engagement, à tous les niveaux de Dr. Diane Gashumba, Dr. Jean-Pierre Nyemazi, Dr. Sabin Nsanzimana, Mr. Joseph Shema, Dr. Parfait Uwaliraye, Dr. Patrick Ndimubanzi, Dr. Jeanine Condo, Dr. Phil Cotton, Dr. David Ntirushwa, et Mr. Andre Gitembagara, ce rapport n'aurait pas été possible. xiii

xiv REMERCIEMENTS Nous sommes extrêmement reconnaissants des efforts du Dr. Kristine Gebbie qui a supervisé deux fois la révision de cette étude, d'abord à l'étape du protocole et ultérieurement en tant que manuscrit final. De plus, nous sommes redevables envers les personnes suivantes qui ont généreusement donné de leur temps et leur expertise pour examiner le protocole de l'étude en décembre 2018 : Dr. Sangeeta Mookherji, The George Washington Uni- versity ; Dr. Sam Phiri, Lighthouse Trust, Malawi ; Dr. Shoshanna Sofaer, City University of New York ; Dr. Allison P. Squires, New York University ; et Dr. Kathryn Whetten, Duke University. Nous souhaitons également remercier le personnel du Plan d'Urgence Présidentiel de Lutte contre le SIDA (PEPFAR), les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) au Rwanda et CDC Atlanta, en particulier Mme Emma Mtiro, pour leur soutien et leur conseil pendant la durée de l'étude. Enfin, de nombreuses personnes au sein des National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine ont également apporté leur aide dans cette étude. Nous aimerions remercier Rebecca Morgann, ainsi que le per- sonnel du National Academies’ Research Center (Centre de Recherche des Académies Nationales), pour sa contribution à la recherche. Nous souhai- tons également remercier Ron Brown, Daniel Cesnalis, Anna Isabel Camilo Javier, Julie Wiltshire et le Skip Day (Office of Finance and Administration, Bureau des Finances et de l’Administration) ; Lauren Shern, Taryn Young et Bettina Seliber (HMD Executive Office, Bureau Exécutif de la Division Santé et Médecine) ; Maryjo Oster et Dorothy Zolandz (Report Review Committee, Comité de Révision du Rapport) ; Marc Gold (Office of Gene- ral Counsel, Bureau du Conseil Général) ; Andrew Grafton, Greta Gorman, Nicole Joy, Jeanay Butler et Sadaf Faraz (Office of Communications, Bureau des Communications) et Stephanie Miceli (News and Public Information Office, Bureau de l’Information Publique et de la Presse).

Sommaire ACRONYMES ET ABRÉVIATIONS RÉSUMÉ Charge du Comité Approche d'évaluation Résultats et conclusions I  mplications pour le VIH et les ressources humaines pour les programmes de santé Recommandations Conclusion Le sommaire du rapport complet d'étude de consensus, dont ce résumé est extrait, est présenté ci-dessous. 1 INTRODUCTION : PORTÉE ET APPROCHE DE L’ÉVALUATION Contexte Human Resources for Health Program au Rwanda Charge du Comité Approche du Comité envers la charge Utilisation de l'évaluation Organisation du rapport Références xv

xvi SOMMAIRE 2 CONCEPTION, MÉTHODES ET LIMITATIONS DE L'ÉVALUATION Conception Limitations Références 3 CONTEXTE, VISION ET CONCEPTION DU HUMAN RESOURCES FOR HEALTH PROGRAMM Contexte au Rwanda conduisant au programme Vision et conception du Human Resources for Health Program Processus de conception Gestion financière Approches et défis dans la gestion du programme Suivi et évaluation Planification de la viabilité Conclusions Références 4 JUMELAGE DE FACULTÉS Succès du jumelage Défis du jumelage Conclusions Références 5 CAPACITÉ INSTITUTIONNELLE POUR LA FORMATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ Qualité de l'enseignement R  ecrutement et maintien en poste des formateurs des professionnels de santé Cursus et programmes de formation des professionnels de santé Programmes d'accréditation et de spécialités Recherche et perfectionnement professionnel Conclusions Références 6 PRODUCTION DES AGENTS DE SANTÉ La santé sur le marché du travail du Rwanda Recrutement et maintien en poste d'agents de santé Mise à niveau et acquisition d'équipements Conclusions Références

SOMMAIRE xvii 7 EFFETS SUR LES RESSOURCES HUMAINES DE SANTÉ ET LA QUALITÉ DES SOINS Impact global du Human Resources for Health Program L'épidémie de VIH au Rwanda Viabilité et institutionnalisation Conclusions Références 8 RECOMMANDATIONS Conclusions globales de l'évaluation Implications pour le VIH et les ressources humaines pour les programmes de santé Recommandations Références ANNEXES A BIOGRAPHIES DES MEMBRES DU COMITÉ, DES CONSULTANTS ET DU PERSONNEL B PROGRAMME DES SÉANCES PUBLIQUES

Encadré, chiffres et tableaux ENCADRÉ 1-1 Énoncé de la tâche CHIFFRES S-1 Résultats clés : succès et défis 1-1 Cadre du HRH Program 1-2 Chemin de causalité théorique pour l'évaluation 2-1 Procédure d'évaluation 3-1 Taille d’économie du Rwanda de 2000 – 2018 en dollars américains 3-2 Dépenses de santé au Rwanda de 2000 – 2016 (en termes de parité de pouvoir d'achat par tête) 3-3 Proportion des dépenses de santé au Rwanda par source de revenus 3-4 Financement prévu du PEPFAR Rwanda par secteur du programme et allocation en pourcentage pour le RSS 3-5 Dépenses du MoH AB 2010/2011 – AB 2014/2015 (dollars américains) 3-6 Portée dans le temps du HRH Program 6-1 Nombre de médecins, infirmiers et sages-femmes pour 10 000 habitants 6-2 Nombre total annuel de médecins spécialistes diplômés via le HRH Program xix

xx ENCADRÉ, CHIFFRES ET TABLEAUX 6-3 Nombre total annuel d'infirmiers spécialistes diplômés via le HRH Program par spécialité 6-4 Trajectoire de carrière des diplômés du HRH Program interrogés 6-5 Trajectoire de carrière des infirmiers interrogés, formés via le HRH Program 6-6 Répartition par district des sites recevant des équipements de formation des professionnels de santé via l'aide du PEPFAR dans le cadre du HRH Program 7-1 Prévalence du VIH parmi les adultes rwandais âgés de 15 – 49 ans 7-2 Couverture des thérapies à base d'antirétroviraux, de 2010 – 2017 7-3 Nouvelles infections du VIH, de 1990 – 2018 7-4 Besoin de PTME et Nombre de femmes enceintes sous ARV, de 2011 – 2016 7-5 Chemin de causalité sur la base des données TABLEAUX 1-1 Prévalence du VIH et couverture aux TAR dans les régions des pays environnants d'Afrique de l'Est et du Sud, 2012 2-1 Prévalence du VIH et couverture aux TAR dans les districts à établissements de type microsystèmes 2-2 Échantillon de participants à l’interview 2-3 Thématiques d’interview par type de participants 3-1 Sources de financement du PEPFAR ayant contribué au HRH Program 3-2 Budget annuel du HRH Program (dollars américains) 3-3 Dépenses annuelles des CDC pour le HRH Program (dollars américains) 3-4 Budget et dépenses du Ministère de la Santé rapportés avant et pendant le HRH Program (dollars américains, arrondi au million) 3-5 Dépenses annuelles du MoH en personnel, avec la répartition par catégorie (dollars américains) 3-6 Évolution des objectifs et des approches du HRH Program 3-7 Dépenses par le HRH Program des investissements du PEPFAR (dollars américains) 5-1 Analyse comparative des programmes de la MHA et du MSN 5-2 Crédits de PPC requis par profession

ENCADRÉ, CHIFFRES ET TABLEAUX xxi 6-1 Nombre de praticiens de santé au Rwanda par niveau 6-2 Nombre de diplômés en médecine l’Université du Rwanda par programme 6-3 Nombre de praticiens obtenant leur licence 6-4 Répartition des médecins spécialistes et généralistes par niveau d'établissements de santé 6-5 Équipement par district acquis via le soutien du PEPFAR dans le cadre du HRH Program, de 2013 – 2017 6-6 Équipement par site acquis via le soutien du PEPFAR dans le cadre du HRH Program, de 2013 – 2017 6-7 Types d'équipements par site acquis via le soutien du PEPFAR dans le cadre du HRH Program, de 2013 – 2017 7-1 Progression vers les objectifs thérapeutiques en cascade 90-90-90 au Rwanda 7-2 Estimations de la couverture en PTME de l'ONUSIDA et du PEPFAR au Rwanda, de 2011 – 2016

Acronymes et abréviations AB Année Bugdétaire AMPS Alliance Mondiale pour les Personnels de Santé APEFE Association pour la Promotion de l’Éducation et de la Formation à l’Etranger ARV Antirétroviral (médicament) ASC Agent de Santé Communautaire BSN Bachelor of Science in Nursing (Licence en soins infirmiers) CD4 Cluster de différentiation 4 CDC U.S. Centers for Disease Control and Prevention (Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies ) CHAI Clinton Health Access Initiative (Initiative Clinton pour l'accès à la santé) CHUB  Centre Hospitalier Universitaire de Butare CHUK  Centre Hospitalier Universitaire de Kigali CMHS College of Medicine and Health Sciences (Collège de médecine et des sciences de la santé) COSECSA College of Surgeons of East, Central, and Southern Africa (Collège de chirurgie d'Afrique de l'est, d'Afrique centrale et d'Afrique australe) CSU Couverture Sanitaire Universelle xxiii

xxiv ACRONYMES ET ABRÉVIATIONS ESTHER pour une solidarité thérapeutique Ensemble hospitalière en réseau FCS(ECSA) Fellowship of the College of Surgeons of East, Central, and Southern Africa (Amicale du Collège de chirurgie d'Afrique de l'est, d'Afrique centrale et d'Afrique australe) HSSP IV Health Sector Strategic Plan 4 (Plan stratégique pour le secteur de santé 4) MG Médecin Généraliste MHA Master of Hospital and Healthcare Administration (Master en administration des hôpitaux et établissements de santé) MIFOTRA Ministry of Public Service and Labour (Ministère de la fonction publique et du travail) MINECOFIN Ministry of Finance and Economic Planning (Ministère des finances et de la planification économique) MINEDUC Ministère de l’Éducation M.Med. Master of Medicine (Master en médecine) MoH Ministère de la Santé MSN Master of Science in Nursing (Master en soins infirmiers) NISR National Institute of Statistics of Rwanda (Institut National de la statistique du Rwanda) OMD Objectifs du Millénaire pour le Développement OMS Organisation Mondiale de la Santé ONG Organisation Non Gouvernementale ONUSIDA Programme commun des Nations Unies sur le VIH/ SIDA PE Protocole d’Entente PEPFAR President’s Emergency Plan for AIDS Relief (Plan d’Urgence Présidentiel de Lutte contre le SIDA) PFRRI Pays à Faible Revenu et à Revenu Intermédiaire PIB Produit Intérieur Brut PON Plan d’Opérations National PPC Perfectionnement Professionnel Continu PrEP Prophylaxie préexposition PTME Prévention de la transmission mère-enfant PVVIH Personnes vivant avec le VIH

ACRONYMES ET ABRÉVIATIONS xxv RBC Rwanda Biomedical Center (Centre biomédical du Rwanda) RHS Ressources Humaines de Santé RPHIA Rwanda Population-Based HIV Impact Assessment (Évaluation de l’impact du VIH basée sur la population au Rwanda) RSS Renforcement des Systèmes de Santé RWF Francs rwandais S&E Suivi et évaluation SIDA Syndrome d’immunodéficience acquise Sida  Swedish International Development Cooperation Agency (Agence suédoise de coopération internationale pour le développement) SMART Specific, Measurable, Achievable, Relevant, and Time- based (Spécifique, mesurable, atteignable, pertinent et avec des échéances dans le temps) SPH School of Public Health (École de santé publique) SPIU Single Project Implementation Unit (Unité de mise en œuvre de projets simples) TAGGS Tracking Accountability in Government Grants (Suivi de la responsabilisation dans les subventions du gouvernement) TAR traitement antirétroviral TDF Fumarate de ténofovir disoproxil THET Tropical Health Education Trust (Fonds pour la formation à la médecine tropicale) UGHE University of Global Health Equity (Université pour l'équité mondiale dans la santé) USAID United States Agency for International Development (Agence des États-Unis pour le développement international) USD U.S. dollar USI Institution U.S. VIH Virus de l’immunodéficience humaine

Next: Résumé »
Multilingual Summary for Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program Get This Book
×
MyNAP members save 10% online.
Login or Register to save!
Download Free PDF

This multilingual publication summarizes the recent Evaluation of PEPFAR's Contribution (2012-2017) to Rwanda's Human Resources for Health Program. This study describes PEPFAR investments in HRH in Rwanda over time, including its support for Ministry of Health efforts to address HRH needs and the broader context in which these investments were made; describes PEPFAR-supported HRH activities in Rwanda in relation to programmatic priorities, outputs, and outcomes; examines the impact of PEPFAR funding for the HRH Program on HRH outcomes and on patient- or population-level HIV-related outcomes; and provides recommendations to inform future HRH investments that would support people living with HIV and advance PEPFAR's mission. The summary distills the main messages of the consensus report.

  1. ×

    Welcome to OpenBook!

    You're looking at OpenBook, NAP.edu's online reading room since 1999. Based on feedback from you, our users, we've made some improvements that make it easier than ever to read thousands of publications on our website.

    Do you want to take a quick tour of the OpenBook's features?

    No Thanks Take a Tour »
  2. ×

    Show this book's table of contents, where you can jump to any chapter by name.

    « Back Next »
  3. ×

    ...or use these buttons to go back to the previous chapter or skip to the next one.

    « Back Next »
  4. ×

    Jump up to the previous page or down to the next one. Also, you can type in a page number and press Enter to go directly to that page in the book.

    « Back Next »
  5. ×

    To search the entire text of this book, type in your search term here and press Enter.

    « Back Next »
  6. ×

    Share a link to this book page on your preferred social network or via email.

    « Back Next »
  7. ×

    View our suggested citation for this chapter.

    « Back Next »
  8. ×

    Ready to take your reading offline? Click here to buy this book in print or download it as a free PDF, if available.

    « Back Next »
Stay Connected!